L’énergétique traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) existe depuis des millénaires. Elle est d’abord née en Chine il y a plus de 5 000 ans, avant de gagner du terrain en Corée puis au Japon. Mais c’est seulement dans les années 1970 qu’elle a réellement pris son essor en Europe.

Les fondements de la médecine traditionnelle chinoise sont :

L’observation du vivant : c’est ce qui différencie la MTC de la médecine classique occidentale, laquelle étudie le corps en disséquant des cobayes morts.

L’approche holistique de tout être humain : la MTC considère qu’il faut étudier le corps et l’esprit dans leur ensemble, et non le corps indépendamment de l’esprit.

La médecine traditionnelle chinoise utilise plusieurs outils pour aider l’organisme à rester en bonne santé, ou à recouvrer la santé :

– Les plantes médicinales dans un but préventif ou curatif : c’est la pharmacopée en Chine, mais on retrouve l’équivalent en Occident dans l’herboristerie ou la phytothérapie.

– L’acupuncture et l’accupression.

– Les exercices qui font travailler conjointement corps et esprit (exemple : Tai Chi, Qi Gong).

– La diététique, qui considère que retrouver son énergie vitale passe aussi par les aliments.

– Le massage (Tui Na).

– Les ventouses (Cupping)

La MTC s'appuie sur plusieurs théories :

1.L’équilibre énergétique 

La médecine chinoise considère que chacun d'entre nous est pourvu de courants d'énergies qui circulent plus ou moins bien dans notre organisme.

Cette énergie vitale qui circule librement en chacun de nous se trouve également présente à l'extérieur et nous relie à notre environnement (Qi = énergie vitale).

Les points énergétiques du corps humain, dont les 7 principaux sont les chakras, permettent à l'énergie de circuler. L'harmonie est présente quand l'énergie circule correctement.

Lorsqu'il y a un déséquilibre, la MTC va pouvoir appliquer des techniques de rééquilibrage, une gymnastique adaptée, des séances d'acupuncture, une amélioration de la diététique, etc.

2.L’équilibre entre le Yin et le Yang 

Appliqué à la diététique, on considère que certains aliments sont plutôt Yin et d'autres Yang.

Les mouvements entre le Yin et le Yang doivent être harmonieux. Là encore, la notion d'équilibre entre ces deux forces opposées est importante.

3.les interactions harmonieuses entre les 5 éléments (ou 5 mouvements)

La MTC part du principe que l'on doit tenir compte de 5 éléments pour soigner un malade :

- l’élément métal

- l’élément bois

- l’élément terre

- l’élément feu

- l’élément eau

La médecine traditionnelle chinoise affirme également que chaque organe ne correspond pas seulement à un élément/mouvement particulier, mais aussi à :

- une saison, un climat ;

- une orientation ;

- une saveur, une émotion, etc.

4.L’utilisation des méridiens et points d’acupuncture.

C'est tout au long des 12 méridiens que vont être répartis les points d’acupuncture où circule l’énergie vitale (Qi).

Ces méridiens suivent une cartographie très précise sur tout le corps et vont déterminer les points qui serviront à appliquer l'aiguille lors d'une thérapie.

À noter : ils sont aussi utilisés pour les autres techniques qui n'utilisent pas les aiguilles.